Expérience au cinéma

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Expérience au cinémaAlain me conduit dans des ruelles étroites, éloignées du centre-ville. Quand nous arrivons devant le cinéma, je ne suis pas vraiment surprise de voir qu’il s’agit d’un cinéma porno.« Tu m’amènes voir un porno ? »« Oui. Qu’est-ce que tu en penses ? »« Amusant. »Nous entrons et regardons ce qui est à l’affiche.« Voyons ce qu’ils passent ce soir ? Huuum un porno américain ou bien un érotique italien ma chérie ? ».Je reste dubitatif devant ce choix. En haussant les épaules, je lui réponds :« On s’en fout un peu, non ? »Nous allons au guichet prendre nos billets et le coquin d’Alain fait glisser une bretelle de mon débardeur pour m’exhiber un sein devant le guichetier. Je rajuste mon débardeur en prenant un air faussement choqué.« Ne fais pas l’idiot ! Alors, on va voir quoi ? »« Je ne sais pas trop ? »Je demande au guichetier :« Et vous ? Vous nous conseillez lequel ? »« Je viens de prendre mon service et je ne connais aucun des deux… Désolé. »Alain, toujours aussi joueur, me met la main aux fesses en disant :« Les intrigues tiennent en une phrase mais je ne suis pas sûr que l’intérêt soit là… Pas vrai chérie ? » Me dit-il en malaxant généreusement mes fesses.imageLe guichetier, lassé d’attendre, Nous fait remarquer :« Il y a plus de monde pour l’américain… Il doit être mieux.Alain en me claquant une fesse me lance :« Dans ce cas, tout dépend si on veut être tranquille ou non. Nous allons voir l’Italien.»Jesouri et commence à me diriger vers la salle. Alain me laisse aller un instant et en rigolant me dit :« Beau cul ma chérie ! Tu veux en faire profiter les spectateurs ? »« Heu non pourquoi ? »« Ma chérie, ta jupe est relevée et on voit ton cul ! »Jerajuste ma jupe en prenant un air gêné.Le guichetier dit à Alain :« Oui vous allez bien rigoler avec celle-là. Voilà vos billets. Vous pouvez même changer de salle en cours de projection si ça vous chante. »Dès qu’Alain me rejoint, il lui soulève à nouveau ma jupe sous le regard du guichetier qui en profite pour se rincer l’œil. Quand nous entrons dans la petite salle, il n’y a qu’un jeune couple. Nous nous installons non loin d’eux. Dès que nous sommes assis, Alain se penche et en m’embrassant dans le cou, il me murmure :« Est-ce que ça te dit qu’on aguiche un peu ces deux-là ? »« Ho toi, tu as toujours des idées tordues ! Mais oui c’est amusant ! »« Écarte les jambes et caresse-toi ma chérie ! »Alain qui jette un œil au couple me dit:« D’où ils sont, ils peuvent deviner ce que tu fais mais ils ne voient rien. On va leur en donner un peu plus. »Joignant le geste à la parole, il fait glisser une bretelle de mon débardeur et dégage mon sein qui se trouve du côté du couple.Je rajuste mon débardeur d’un air offusquée en lui lançant:« N’exagère pas non plus ! »« Quoi ! Le gars est trop pris par le film. Il ne regarde même pas vers nous. Il n’y a que sa nana qui semble attendre qu’on aille un peu plus loin. »« N’importe quoi ! »Alainfait à nouveau glisser la bretelle de mon débardeur et dégage franchement mon sein. Le gars, s’apercevant que sa copine ne regarde plus le film, remarque notre petit jeux. Ca semble beaucoup amuser Alain qui s’empresse de faire glisser la seconde bretelle de mon débardeur pour dévoiler totalement ma poitrine. Surprise, je m’offusque :« Hey ! T’es pas bien ? T’abuses quand même ! »« Mais non ma chérie, t’es magnifique. C’est normal que je veuille montrer aux autres à quel point tu es belle. »« Pfff, c’est surtout que ça te fait bander de m’exhiber comme ça ! »« C’est vrai ! Je suis certain que le mec bande. En tout cas, moi, je suis raide ! »« Tu voudrais pas que j’te suces non plus pendant que t’y es ? »« Si tu veux ma chérie ! »Décidément ce Alain ; je rigole de la situation en jetant un œil à nos voisins qui ne regardent plus le film. Le jeux m’émoustille et je sens ma petite chatte devenir humide. Des fourmillement chatouille mon ventre. Alain a sorti sa belle queue raide. Je le regarde d’un air faussement réprobateur et discrètement, je me penche pour commencer à le sucer. Dès que mes lèvres se referment sur son gland, Alain gémit de plaisir.« Huum ma chérie tu es la reine des suceuse ! »Je lui caresse les testicules tout en lui pompant le sexe. Après quelques secondes, Alain me dit :« Je crois qu’on fait des envieux. »Sans m’arrêter de le sucer, je constate que le couple nous imite. La fille a saisit l’érection de son copain pour le masturber. Puis elle s’agenouille devant lui pour entamer une fellation.Alain s’adresse au couple :« Ah, il semble que mademoiselle suce aussi bien que Michèle ! Dommage que je ne puisse comparer leurs bouches !»La fille tourne la tête et son mec nous dit :« Vous voulez l’essayer ? »Je lui répond :« Je suis partageuse c’est pas un soucis ! »La fille abandonne alors la queue de son homme et vient s’agenouiller entre les cuisses d’Alain pour lui lécher la tige pendant que je continue à lui pomper le gland. Je regarde Alain qui semble ravi d’avoir deux bouches pour lui sucer la queue. Le copain de l’autre fille ne semble pas se vexer d’avoir été abandonné et se masturbe en regardant sa copine faire une fellation à un inconnu. Quand la bouche de la fille se referme sur son gland, mon bahis firmaları homme pousse un râle de plaisir. La surprise de cette nouvelle bouche sur sa queue manque presque de le faire jouir instantanément mais il se concentre et parvient à retenir son éjaculation, malgré le fait que je lui suce les boules, sans doute dans l’espoir qu’il se vide dans la bouche de la jeune inconnue.J’abandonne la queue de mon homme quelques instants et m’adresse au gars qui se masturbe toujours à côté de nous :« Au lieux de vous masturber dans votre coin, pendant que votre femme suce mon mec, vous pouvez venir me prendre. »Le gars ne semble pas opposé à cette proposition et, puisque sa femme est en train de sucer Alain, il se dit qu’il peut bien en profiter de moi. Il s’agenouille derrière moi et guide son sexe tendu dans ma fente trempée de mouille.Pendant quelques instants, je profite de cette queue qui me rempli bien.« Regarde, mon chéri comme son mec me baise bien ! Es-ce qu’elle aussi bien que moi, la salope ? »Je sais qu’en disant ça, je vais exciter Alain. Effectivement, je vois la queue de mon homme avoir un soubresaut quand il regarde le sexe de l’inconnu faire des vas et viens dans ma chatte et subir les assauts d’un inconnu. La jeune fille quitte la queue d’Alain avant qu’il éjacule dans sa bouche et s’assoit à côté d’Alain en disant négligemment :« J’ai besoin d’une pause… Je n’en peux plus… ! »Alain la regarde, interrogatif :« C’est pourtant pas toi qui est la plus sollicitée… ! »Se penchant sur elle, il lui écarte les cuisses et se met à lui caresser le clitoris. A cause de ce changement de position, je doit me redresser pour continuer à sucer Alain. Il me dit alors :« Chérie, goutte un peu cette moule. Un délice ! »Je quitte la queue de mon homme et plonge entre les cuisses de la fille. Je me met à lui lécher la fente alors que son homme continue de me bourrer la chatte en levrette.La fille ne résiste pas longtemps à l’habilité de ma langue. En gémissant, elle s’adresse à son mec :« Chéri, c’est divin je ne vais pas tarder à avoir un orgasme. Cette fille est une salope de première ! »« Oui mon ange et sa chatte est un délice aussi ! »L’instant d’après, la fille se tend et pousse un cri dans un orgasme violent. Son homme se déchaîne en voyant sa femme jouir. Il me bourre la chatte bestialement. A ce rythme, il ne va pas tarder à éjaculer. La fougue de cet assaut déclenche mon orgasme. Dès que mon orgasme se calme, je me laisse retomber sur la jeune fille, toujours avec l’inconnu qui continue de me baiser. Je dis à la fille :« J’ai besoin d’une pause. Il est infatigable ton mec ! »Son copain se retire sans avoir joui.« C’est incroyable, nos deux mecs n’ont pas encore joui. C’est agaçant quand même ! » Lui répond la fille. Je me penche sur elle et chuchote :« Je sais comment on va les avoir… »Nous écartons les cuisses et nous commençons à nous masturber devant nos mecs.Les deux hommes n’attendent pas d’être invité et viennent nous pénétrer en disant :« Je crois qu’elles sont mûres et bien juteuses nos salope ! »Nous échangeons un regard complice. Les mecs commencent à aller et venir en nous à un rythme de plus en plus soutenu. Jen’en revient pas que l’autre gars n’ait toujours pas joui. Tandis que je subi les assauts de l’inconnu en gémissant, j’entend l’autre fille qui couine sous les coups de boutoir de mon homme.« Oooooh, je vais venir ! Je vais venir !! Ouiiiiii !!! »Les deux hommes sont infatigables et continue de nous sauter. Dans un instant de lucidité, je leurs dis :« Comment vous faites les mecs ? Je n’y crois pas ! Vous n’avez pas encore éjaculé ? »Nous nous levons et repoussant chacune le mec de l’autre sur un fauteuil :« En position messieurs. Le moment est venu de venir à bout de vos bites ! »Les deux hommes s’exécutent bien volontiers et s’amusent du ton militaire que nous prenons. Leurs sexes sont tendus et pourtant les deux hommes résistent encore à nos bouches affamées. Alain rigole :« Tout est dans le contrôle, bandes de chiennes ! »La fille brune prise au vif par cette insulte lui rétorque :« Tu va voir ce qu’une chienne est capable ! »Soudain, Alain sent sa sève monter. Il se relève précipitamment :« Noooon, pas déjà… »La fille garde ses lèvres vissées sur sa tige, attendant la semence. Aussitôt, l’explosion se produit. La sève monte et asperge le fond de la gorge de la fille. L’autre gars vient alors rejoindre mon homme et se met à éjaculer dans ma bouche. Dès qu’il a terminé, il plonge sa queue encore tendu et dégoulinante de sperme dans ma bouche pour que je lui nettoie.Quand ils commencent à débander, La fille qui comme moi a du sperme plein la bouche me dit :« On échange ? »Alors, nos nous embrassons en échangeant le sperme de nos hommes. imageUne fois qu’on a terminé de se lécher le visage et que toute trace de sperme a disparu, une voix retentit derrière nous, couvrant la bande sonore du film :« Bravo ! C’est mieux que ce qui passe à l’écran ! »Nous sursautons et voyons un homme assis entrain de nous regarder, en se masturbant. Il continue :« Vous êtes douées les filles ! Vous devriez faire du porno ! »Nous nous levons et allons rejoindre le gars sous le regard amusé de kaçak iddaa nos deux hommes. En lnous voyant arriver, il se lève, exhibant son érection :« Oh chouette, deux putes rien que pour moi ! »Le gars se retrouve avec sous les yeux deux magnifiques paires de fesses et deux moules superposées :« Wahou ! Choix difficile les filles ! »La brune se retourne :« Il n’y a pas de choix à faire. Il faut alterner et nous faire crier toutes les deux ! »S’approchant, le gars guide son sexe dans la fente de la brune :« Commençons par cette chatoune. J’explorerai les trois autres ensuite… ! »A ce moment, je comprends qu’il ne compte pas se contenter de leur moule mais qu’il a aussi l’intention de les sodomiser. Rapidement ses va-et-vient dans la chatte de la brune la font gémir de plaisir.Se retirant, de la chatte de l’autre fille, le gars guide alors son sexe tendu dans ma fente trempée. Je gémis à mon tour lorsqu’il s’enfonce en moi. Après une bonne minute de pénétrations, la brune demande au gars :« Tu… tu vas aussi nous enculer ? »Se retirant de ma chatte, il se redresse et lui répond :« Bien entendu, je suis à vos ordres mesdames ! » Nous dit-il en rigolant.Il se met debout sur le fauteuil et enfonce son sexe luisant de ma mouille dans le cul de la brune. Aussitôt, elle se met à hurler, terrassée par un orgasme terrible. Le gars se retire vite :« Merde ! Avec des putes comme vous, j’vais pas tenir longtemps non plus… ! »Et il plonge alors sa queue dans ma chatte épargnant mon cul. Après seulement quelques va-et-vient, il se met à éjaculer. Dès qu’il a terminé, il se retire, laissant son sperme s’écouler de ma fente béante :« Wahou ! Quel pied les filles ! Merci les mecs de m’avoir laisser abuser vos salopes ! »Nous avons à peine le temps de nous remettre de nos émotions que que le gars est déjà rhabillé et quitte la salle de cinéma. La brune s’assoit alors à côté de moi encore toute essouflée en me disant :« C’était un peu rapide mais plutôt intense ! »« Oui et ce salaud m’a bien remplie. »J’att**** mon débardeur et commence à l’enfiler. Pour plaisanter, Alain me dit :« Ah ? Tu reste pas à poil ? »« Tu m’laisserais sortir à poil ? »« J’avoue qu’ça m’plairait bien de voir la réaction des gens dehors… ! »« Pfff… Espèce de pervers. »Tout en lui répondant, je termine d’ajuster mon débardeur sur mes seins. J’att**** ma jupette et commence à l’enfiler en disant à Alain :« En même temps, je ne porte pas de sous-vêtement. Est-ce que ça ne te suffit pas ? »« Si, c’est vrai que c’est déjà très excitant de savoir que tu es nue sous tes vêtements prête à te faire sauter par n’importe qui ! »« Tu sais ? Moi aussi, ça m’excite de savoir que tu bandes et que les filles peuvent le remarquer… On rentre ? »Dehors, la nuit est tombée. Il fait chaud et beaucoup de gens se promènent encore. Le cochon d’Alain est encore excité et me dit sur le ton du défi :« Pas cap d’aller à poil jusqu’à la voiture ! »« Tu déconnes ? C’est hors de question, à l’intérieur c’était déjà limite, mais là c’est franchement pas possible. »Alain déçu que je ne tente pas de relever le challenge, s’amuse à tirer sur mon décolleté et à remonter ma jupe pour exhiber mon minou. Son petit manège marche à merveille. Un peu pudique quand même, je rajuste précipitamment ma jupe. Le salop essaye aussitôt de la relever à nouveau, m’obligeant à maintenir ma jupe à deux mains.Alors que nous passons devant le vigile d’une boîte de nuit, Alain lui sourit. Je n’ai pas remarqué que, quand il relevait ma jupe, il avait tiré sur mon débardeur et un était visible. Je vois bien le regard lubrique du vigile, sans trop en comprendre la raison.Inquiète, je demande à Alain :« On est encore loin de la voiture ? On peut se dépêcher ? »« Pourquoi ? »« Le type devant lequel on vient de passer me regardait bizarrement… »Alain explose de rire et tirant un peu plus sur mon décolleté en le maintenant vers le bas :« C’est parce que tu lui montrais tes seins ! »Je me retrouve avec un sein complètement à l’air.« Arrête, on va finir pas se faire remarquer ! »« C’est un peu ce que je veux figure-toi… »Alain relâche enfin sa prise et me laisse me réajuster. Je suis amusée malgré tout par les petits jeux pervers de mon copain. image« Bon ça suffit, fiche-moi la paix ! »« Non, ils sont beau tes nichons, je veux que tout le monde les vois… »Cette fois-ci, il soulève complètement mon débardeur, libérant aux yeux de quelques passants ma poitrine généreuse. Aussitôt, je remet de l’ordre dans ma tenue :« Mais arrête ! T’es pénible… Et si je te demandais de te mettre la bite à l’air jusqu’à la voiture, tu le ferais ? »Il ne me répond pas mais se contente de remonter à nouveau ma jupe. « Merde ! Fous-moi la paix ! Gros pervers !»Je remarque alors qu’un grand black s’approche. Je rabaisse d’urgence ma jupe. Le black profite quelques secondes de la vue sur ma splendide poitrine avant que je ne rajuste également mon débardeur. Le black arrive à leur niveau et dit :« Si vous cherchez à exciter les gens, c’est réussi. »Gênée, je lui réponds :« C’est mon copain qui déconne, il ne se rend pas compte à quel point c’est débile de faire ça… ! »« Au contraire… Il a raison ! Une salope comme kaçak bahis toi doit se faire exhiber ! T’es superbe ma poulette ! En tout cas, merci ! »« Aller Alain, on file ! Avec tes conneries j’vais arrivé à me faire violer ! »En allant à la voiture, je suis très excitée par tout ça et gliser à l’oreile d’Alain :« Avec tes bêtises, c’est fou, j’ai encore envie de te baiser… ! »Rigolard, il me répond :« Va falloir que je me fasse aider ou que je prenne du viagra car je ne vais pas pouvoir te suivre avec un rythme pareil ! »« Couillon ! T’avais qu’à pas m’échauffer ! Rentrons vite ! »image Alain s’installe au volant et m’admire et me dit :« Toujours aussi sexy ma salope ! Oh mais dis donc ! C’est incroyable comme tu sens à ce point le sperme ! »« Merci de ta remarque ! Mais avec la journée que j’ai eue, c’est pas plus étonnant que ça… ! » Répondis-je vexée.« Et ça te gêne pas ? »« Salopard ! Tu n’manque pas d’air ! C’est toi qui m’pousses à m’faire sauter par n’importe qui et t’oses me faire des réflexions comme ça ? Et bien tu sais quoi ? Franchement ? J’crois qu’ça m’excite ! Regarde… ! »Je me tourne alors vers lui et souléve mon débardeur pour exhiber mes tétons tendus de désir.Nous prenons la route mais Alain a du mal à rester concentré sur sa conduite, d’autant que j’ai entrepris de me ttre torse nu. Il admire mes seins du coin de l’œil et me dit :« Dommage qu’il fasse nuit. Les gens auraient pu en profiter. C’est fou ! T’es devenu une vraie salope… ! »« T’aimes pas ça ? »« Carrément trop top Regarde je bande ! »Coquine et profitant de l’obscurité, je retire ma jupe et me retrouve totalement nue.imageC’est Alain d’un seul coup qui devient gêné car nous arrivons chez nous et il a peur que des connaissance me voient. Il me demande inquiet :« Heu… Tu veux traverser la rue et monter l’escalier à poil ? »« Oui, ça te gêne ? Ca ne semblait pas t’embêter tout à l’heure ! »« Oui c’est vrai mais là… C’est-à-dire que là il y a des voisins, des gens que l’on croise souvent… ! »Un groupe de jeunes qui passent s’arrête pour m’admirer. Provocante, je me retourne vers eux en écartant largement mes cuisses.Le spectacle ne manque pas de ravir les jeunes garçons qui me lancent des quolibets :« Oh putain, elle est bonne la meuf ! On t’baiserait bien salope !»Alain les vois s’approcher de la voiture et craint que ça ne tourne au gangbang pour moi.L’un d’eux s’approche de moi pour me peloter. Je suis prise de panique et cours vers la porte de notre immeuble. En refermant la porte derrière nous, les jeunes me traitent de chienne, de pute… etc.. Alain me demande :« Tu ne voulais pas te les faire ? »« Non, trop racaille et brutaux et un gangbang, il faudrait m’attacher pour ça ! »A cette idée, Alain eu un rictus malsain. Dès que nous sommes dans l’appartement, Alain m’ordonne d’un ton autoritaire :« A quatre pattes, salope ! J’vais défoncer comme une chienne ! »« Quoi ? Tu me donnes des ordres ? »« Oui ! Et t’as intérêt à obéir sinon j’te ligote et te livre aux racailles ! »« Attention, je pourrais bien te demander de le faire ! »« Quoi ? Salope tu veux te faire défoncer par ces loubards ? »« Oui. Tu ne veux plus ? »Alain n’en croit pas ses oreilles :« Si si, mais ça m’étonne que tu acceptes. »« Je sais que je peux te faire confiance pour me surprendre… »Je me mets à quatre pattes et écarte les cuisses pour lui signifier qu’elle est excitée et impatiente. Il peut voir ma chatte trempée d’excitation. Malgré tout j’apréhende la suite des événements. imageAlain me bande les yeux. Une fois le bandeau solidement attaché, Il vient se placer devant moi et me dit :« Si tu savais comme c’est excitant de savoir que tu ne peux plus te fier à tes yeux pour savoir ce qui va se passer. »Je rigole en lui répondant :« C’est aussi excitant pour moi d’imaginer que tu bandes déjà comme un fou. »Il vient me murmurer à son oreille :« Maintenant, dis-moi comment tu veux te faire sauter salope ! Là tu ne sais plus qui pas entrer dans tes trous de chienne en chaleur. Tu va servir de vide couilles !»J’ai une boule au ventre. Va-t-il vraiment appeler les jeunes ou sefaire plaisir en me soumettant et en m’humiliant ?« Maintenant, je vais t’attacher au lit. »Il me guide jusqu’au lit et m’attache avec une cordelette.imageJ’attends mais impatiente et angoissée, je lui demande :« Et maintenant ? »Il ricanne en me disant :« Maintenant, ce n’est plus à toi de décider. »Sur ces mots Alain quitte la chambre.« Hey ! Ne me laisse pas comme ça ! »Mais Alain ne me répond pas et sort. J’ai l’impression qu’il ouvre la porte d’entrée. Je me dis non, c’est pas possible. Il ne va pas me livrer aux loubards ? C’était pour rire que je sisais ça tout à l’heure ! Mais quelques secondes après, il est de retour dans la chambre. :« Qu’est-ce que tu fais ? »Je l’entends rigoler en me disant :« N’est-ce pas excitant de ne pas savoir ce qui se passe ? »« Je peux te faire confiance ? Hein ? Tu ne va pas faire n’importe quoi ?! »« T’inquiète pas, quoiqu’il arrive, il y aura des témoins… ! »« Quoi ? Nooon attends détaches moi !!! Salop ! »Laura entend alors qu’Adrien tire en grand le rideau de la grande baie vitrée qui donne sur leur chambre. « Voilà. Les racailes et les voisins vont pouvoir t’admirer comme ils le souhaite ! »« Non attends ! Je vais passer pour une pute! » « Ben oui ! C’est bien ce que tu es non ? C’est trop tard ma chérie. Maintenant, tu n’as plus le choix ! »

Ben Esra telefonda seni boaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

  • tags

Related Posts

Got Something To Say:

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

*
*