Une bonne affaire

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Une bonne affaireMon épouse était allée voir sa mère et je m’ennuyais devant le match de foot. Je suis donc allé à la fête foraine en ce dimanche après-midi. Ce n’était pas pour les manèges mais surtout dans l’idée de voir un pote et de boire un coup.Je me suis approché des stands. Il y en avait un de tir avec des peluches à gagner mais ma petite-fille habitait loin de chez nous. J’ai jeté un œil pendant un moment. Une gamine tenait une carabine et je me suis demandé comment on avait pu lui confier une arme. Elle a tiré une balle sur la cible puis elle s’est retournée et elle a pointé le fusil vers moi et j’ai posé la main sur le canon pour qu’il se dirige vers le sol et j’ai demandé à la fille ce que je lui ai fait pour qu’elle me menace.Tout ce qu’elle a fait, c’est rire. Je lui ai pris l’arme des mains et je l’ai posée sur le stand puis j’ai enguirlandé le forain.- J’allais pas vous tuer, m’a encore fait la fille !Je lui ai répondu qu’elle aurait pu et elle a baissé la tête comme si je l’avais punie. Après ça, elle m’a dit qu’elle a soif et j’ai compris qu’elle avait bu.- Venez, lui ai-je dit en la prenant par le coude ! Je vais vous faire marcher !Nous avons marché jusqu’à la sortie de la foire et j’ai demandé à la fille si ça va mieux.- Vous voulez me baiser, a-t-elle ajouté ?Ça me rappelait des souvenirs. Je m’étais promené avec ma petite-fille dans une foire il y avait quelques années. Elle était déjà vraiment sexy mais les conventions faisaient qu’elle ne me faisait pas bander. Quand à cette fille que j’avais à mon bras, elle me faisait bander, elle, avec son chemisier tout déboutonné que je pouvais voir le soutien-gorge bien rempli.- T’as pas envie, a insisté la fille ? Je me suis toujours demandée si c’était mieux avec un vieux !Je lui ai répondu que je suis sûr qu’elle est encore pucelle et elle s’est mise à rire puis il y a eu un silence.- Qu’est-ce qui vous fait dire ça, m’a demandé la fille qui était devenue écarlate ?- Je sais pas, lui ai-je répondu ! Tu as l’air bien trop jeune pour pratiquer !Elle m’a répondu qu’elle n’a pas besoin d’un homme pour ça. Moi, je lui aurais bien répondu que je n’ai pas besoin de mon épouse pour me branler et, qu’au contraire, je préfère le faire tout seul. Encore que, au début de notre mariage, mon épouse aimait bien le sexe, mais elle avait fini par se lasser. Avant de passer devant le maire, elle m’avait déjà tout fait et j’avais même pénétré tous ses trous. Je me souviens encore de la première fois où je l’avais prise dans l’anus. Elle m’avait demandé ce que je fais. A la vérité, je m’étais trompé. Je n’avais pas regardé pour m’enfoncer et j’avais visé trop haut. Ma fiancée était allongée sur le dos, me faisait face et elle avait posé ses mollets sur mes épaules. J’avais baissé les yeux et je m’étais rendu compte de mon erreur et j’avais dit à ma fiancée que je l’encule.- Ah, bon, m’avait-elle répondu ! Tu veux qu’on le fasse ?Il était sûr qu’elle n’était plus pucelle quand je l’avais eue parce que je n’avais pas eu de mal à m’enfoncer et elle suçait comme une pro. Quand à la branlette, c’était une championne. Elle se mettait face à moi et elle ataşehir escort me prenait les couilles dans la main gauche et elle me branlait dans la main droite. Je m’étais pris du désir qu’elle me fasse jouir dans sa bouche et c’était ce qu’elle avait fait puis elle m’avait montré le sperme sur sa langue avant de l’avaler.Quand on se voyait et qu’on ne pouvait pas baiser, c’était ce qu’on faisait.- Tu n’as vraiment pas envie, a insisté la fille ?- Comment tu t’appelles, lui avais-je demandé ?- Paulina, m’a répondu la fille ! Tu veux pas baiser Paulina ? Attends ! J’ai chaud et je vais retirer mon soutif !Je me suis retourné pour ne pas regarder et quand elle s’est mise devant moi, je pouvais voir les trois quarts de ses seins.- Pas mal !- Comment ça, pas mal, m’a répondu la fille ? Tu peux toucher ! Viens !Elle m’a tiré dans un coin puis elle m’a montré sa poitrine. Je n’avais jamais vu des seins aussi beaux. Ils avaient la forme de galoche et les tétons…- Je te fais bander, a encore insisté la fille ? Viens par derrière, il y a une maison vide !Je lui ai répondu que je ne fais pas ça dans un squat ni même à l’extérieur encore que j’avais baisé ma femme tout au bout de la digue au Croisic. On n’avait à peine fini qu’un couple nous avait surpris et au lieu de nous enguirlander, ils nous avaient souri.- Alors, on va chez toi, m’a fait la fille en me soulevant la main gauche ? Tu es marié ?Je ne pouvais pas lui cacher mon alliance et même si je l’avais retirée, elle aurait su. La fille m’a demandé s’il y a ma femme.- Euh, non ! Elle rentre demain !Ça m’avait échappé et c’était trop tard. La fille me tirait par le coude.-Tu sais, j’ai vraiment envie que ce soit toi qui m’apprenne, a-t-elle ajouté !- Mais tu es trop jeune, lui ai-je lancé !- Mais je suis majeures, a protesté la fille avant de poser ses lèvres à mon oreille pour me dire son âge mais ça ne m’a pas fait changer d’avis car j’étais décidé à le faire avec elle.Pour ne pas alerter les voisins, nous sommes rentrés par la porte du jardin puis nous avons gagné la maison. J’ai proposé à boire mais la fille m’a demandé où est la chambre mais je n’ai pas eu besoin de lui indiquer car la porte était ouverte. Je n’avais pas refait le lit. Elle s’est allongée dessus puis elle a retiré sa petite culotte et elle a remonté sa jupe avant d’écarter les cuisses.- Viens baiser, a insisté la fille !Que pouvais-je faire d’autre ? Je me suis déshabillé et comme je bandais déjà, je me suis enfoncé dans son vagin et une fois bien au fond, je me suis amusé avec ses seins.- Je t’ai fait mal en te pénétrant, lui ai-je demandé avec retard ?- Pourquoi tu me pose la question, m’a répondu la fille ? Je m’en doutais bien mais j’ai déjà enfoncé des trucs dedans avant ta bite !J’ai posé les mains sur le haut de ses bras pour la crucifier et j’ai commencé à la baiser. Elle s’est mise à pousser des cris puis ses cris sont devenus des gémissements avant de m’interpeller :- Baise-moi ! Je suis ta putain et ta putain a besoin que tu la baises, a-t-elle insisté !Après un long moment dans sa chatte, je lui ai dit que je veux mettre ma bite entre ses seins. Elle ne pouvait ümraniye escort pas le refuser et elle les a serrés contre ma bite. Ça m’excitait vraiment de frotter mes bourses sur son torse et de voir jaillir mon gland en haut de ses seins. Elle n’a pas tardé à me demander de lui mettre dans la bouche. Elle a redressé sa tête mais je voyais bien que ça pouvait lui être inconfortable et je lui ai dit qu’on peut essayer autre chose. Je me suis retourné et j’ai écrasé mes couilles sur son visage. La fille a avalé ma bite. J’ai écrasé mon ventre sur ses nichons en me penchant sur son ventre et je lui ai écarté les cuisses pour pouvoir lui faire un cunilingus. La fille a fini par repousser ma bite.- Ah, chérie, m’a-t-elle crié ! J’aime ça quand tu me lèches !J’ai continué encore un peu mais vu notre différence de taille, ce n’était pas très pratique et je me suis mis entre ses jambes pour lécher sa chatte.- Ah, là, c’est bon, m’a gémi la fille qui s’était mise à titiller son clitoris !C’est là que je lui ai dit que je n’ai jamais vu plus beau paysage. Je n’arrivais pas à me souvenir de comment était la chatte de mon épouse au début. Enfin, si, ce dont je me souvenais, c’était que malgré son jeune âge, ce n’était plus la chatte d’une jeune fille mais celle d’une femme ayant beaucoup aimé vu les ailes de papillons qu’étaient ses petites lèvres.Quand la fille m’a dit de la faire jouir, elle était déjà prête à l’orgasme et elle m’a pissé sur le visage puis j’ai recommencé à lécher quelques minutes plus tard et elle a eu un autre orgasme. J’ai fini par lui dire que c’est vraiment une petite salope et elle m’a répondu que c’est de ma faute.Il était déjà huit heures du soir et je lui ai demandé si elle ne doit pas rentrer chez elle. Elle m’a répondu que ses parents sont partis voir ses grands-parents en province puis elle a ajouté qu’elle peut rester toute la nuit et qu’on pourra faire plusieurs passes.- Pourquoi tu parles comme une pute, lui ai-je demandé ?Elle m’a répondu qu’elle a dit ça pour me plaire. Je lui ai dit que je ne veux pas qu’elle dise ni con ni chatte mais vulve ou vagin. Elle ne connaissait même pas le terme de vulve. Nous ne nous sommes même pas rhabillés pour aller grignoter quelque chose dans la cuisine. Tout à coup, la fille m’a fait face et elle m’a dit que je peux la lui mettre si je bande. Je l’ai poussée sur la table. Ce que je voyais le plus, c’était son trou du cul. J’ai attrapé la fille par les bras et je lui ai demandé si elle veut que je la sodomise.- Tu veux m’enculer, m’a répondu la fille ?- Ne me dis pas que tu t’es déjà fourré un truc dedans, lui ai-je demandé ?- Non, pourquoi, m’a répondu la fille en riant ? Puisque tu vas y mettre ta bite !J’ai enfoncé ma bite. Je n’avais pas imaginé sa réaction. Elle s’est plainte que je lui ai fait mal. Du coup, j’ai fait couler un peu d’huile de colza entre ses fesses et j’ai recommencé. C’était bien plus facile et je me suis enfoncé jusqu’au fond et je lui ai demandé de n’en parler à personne puis j’ai continué. Ses seins écrasés rejaillissaient de chaque côté de son torse et j’en profitais pour en toucher les mamelons kartal escort et tirer dessus puis j’ai senti que ça venait et j’ai prévenu la fille et j’ai éjaculé.- Tu m’as enculée, m’a dit la fille quand je me suis retiré ! Le sperme s’écoulait le long de ses jambes.- Tu es content, parce que tu as fait de moi une putain, a ajouté la fille !J’ai bien tenté de la rassurer. Elle est allée prendre une douche et j’ai lavé le carrelage puis j’ai fait la vaisselle. Quand je l’ai retrouvée, elle s’admirait dans le miroir de l’armoire de la chambre. Je lui ai dit que ce qu’elle voit, c’est une femme. Elle m’a répondu que je l’ai possédée dans tous ses trous.- Tu as encore envie, m’a-t-elle encore demandé ?Je lui ai répondu que c’est plus facile pour les femmes.- Tu veux que je te masturbe ? Tu veux que je me masturbes, a-t-elle ajouté ? Peut-être que ça va te faire bander ?Elle m’a astiqué pendant une heure, tout en me suçant la bite et en roulant mes couilles dans ses doigts et le miracle s’est produit. Elle s’est allongée sur le dos, cuisses ouvertes, mais je lui ai dit que c’est elle qui va tout faire et je l’ai fait grimper sur moi. Elle s’est empalée et j’ai regardé ses seins danser puis j’ai eu l’idée de nous filmer et j’ai demandé à la fille si elle veut bien que je sorte la caméra.J’ai mis la caméra de trois quarts pour ne voir qu’elle puis on a recommencé. Au bout d’un moment, la fille s’est lassée et elle m’a dit de la prendre en levrette. Je lui ai demandé si elle sait ce que c’est. Elle ne le savait pas vraiment mais au moment de copuler, elle m’a dit qu’elle peut faire des films avec ton téléphone. Je n’avais encore qu’un vieux machin où je pouvais lire des messages. Elle a posé son téléphone à côté de la caméra et nous avons recommencé à baiser. Au bout d’un moment, j’ai changé de trou et je me suis enfoncé dans son anus. La fille en avait profité pour mettre son téléphone sur la commode pour pouvoir filmer de l’arrière et ça m’a amusé de voir balancer mes couilles entre ses fesses.A minuit, j’en avais marre et j’aurais bien voulu dormir mais la fille a insisté. Je me suis laissé faire et je crois bien que je me suis endormi et c’est parce que j’ai joui que je me suis réveillé. La fille était hilare. Je me suis rendormi parce que je travaillais le lendemain. Le réveil a sonné à sept heures. La fille dormait et je l’ai réveillée pour lui dire de prendre une douche et s’habiller avant d’ajouter que je veux qu’elle foute le camp. Elle m’a obéi de mauvaise grâce. J’ai préparé le petit-déjeuner puis j’ai pris ma douche à mon tour avant de m’habiller et de changer les draps et faire le lit. J’ai déposé la fille à quelques pas de chez elle et elle m’a juré de ne jamais rien dire de nos exploits puis elle s’est retournée une dernière fois pour me dire qu’elle a encore mal au trou du cul. Je lui ai répondu qu’elle finira par s’habituer.Je dois avouer qu’on s’est revus plusieurs fois mais j’ai été muté et j’ai déménagé. Quelques années plus tard, je suis repassé devant la maison que j’avais habité. Rien n’avait changé. Je suis retourné vers la place de la mairie dans l’intention de prendre la route vers l’autoroute et là, j’ai aperçu une femme qui poussait un landeau. Elle tenait aussi un gamin par la main et elle en avait encore un dans le bedon et j’ai reconnu la fille avec qui j’avais baisé mais je n’ai pas voulu m’arrêter.

Ben Esra telefonda seni boaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

  • tags

Related Posts

Got Something To Say:

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

*
*