Stevens devenu lopette 2

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Stevens devenu lopette 2Stevens, devenu lopette.Stevens, le culturiste taillé en Hercule, a une peur bleu des blacks, depuis qu’il a été corrigé et humilié dans la pinède par le jeune Randy, devant sa copine. D’autant que quelques jours plus tard, le jeune black avait rencontré le couple sur la plage. Il s’en était alors pris à Stevens, qui s’était enfui dans les dunes.-Tu vas voir si je te chope les glaouis connard, l’avait menacé Randy, avant de le coincer dans la pinède.-Aieee….aieee….non..pas çà…aiee….hurlait le culturiste.-Ah..que c’est bon de se branler dans la bouche d’une lopette…et de tout avaler..Cindy était arrivée juste quand le black se vider les couilles. Elle ne pu retenir un rire.-Tu as bien dit lopette, sourit-elle. Voilà comment on va t’appeler maintenant chéri, çà te va à ravir. Depuis, Stevens et Cindy sont mariés. Randy était témoin au mariage. Il avait même assuré une grande partie de la nuit de noces, niquant la jeune épouse, et enculant le jeune époux. Depuis, il avait disparu.Suite à son départ, Cindy était en manque de bites digne de ce nom, et insistait auprès de son mari qu’il assure son statut de lopette, à savoir, trouver un mec bien monté, ou un couple libertin. Et son voeu allait se réalisé au delà de toutes ses espérances.En effet, trois jours plus tard, un couple de sénégalais, accompagné de leur neveu, emménage à la villa d’à côté. Un soir, Stevens et Cindy, en bon voisin, décide de leur rendre visite, pour leur souhaiter la bienvenue.Le père, quarante deux ans, très séduisant, s’appelle Abou, et son épouse, trente huit ans, très belle, se prénomme Léna. Quant au neveu, Chérif, est âgé de dix huit ans.Les présentations faites, le couple de blacks décèle vite chez Cindy, l’envie d’aller plus loin dans la relation. Et çà se confirme vers minuit, quand Stevens propose à a jeune épouse de rentrer.-Vas-y, je te rejoins, dit-elle.Cindy l’avait rejoint vers cinq heures du matin. Stevens l’avait entendu hurler de plaisir toute la nuit.-Oh mon chéri, comme je me le suis fait mettre, partout, comme ils sont montés. Je leur ai dit pour toi aussi, que tu étais une lopette. Je leur ai montré ta photo, tu sais, celle ou tu es tout nu avec Randy. Tu les aurais entendu rire quand ils ont vu ta quéquette à côté de la sienne.Ils güvenilir canlı bahis siteleri sont prêt à jouer avec nous. je les ai invités pour profiter de la piscine, tu es d’accord?Stevens n’a d’autres choix que d’accepter. Il sait qu’il va servir de jouet sexuel aux nouveaux venus. Il sait aussi que son épouse tient à cette relation, pour qu’il devienne une vraie lopette.Ce dimanche, les deux femmes sont allongées sur les transats, pendant que les hommes chahutent dans l’eau. Souvent, Stevens sort en flèche du bassin, tel un dauphin. Les femmes sont surprises par l’énergie de cette masse musculaire, vêtu d’un mini maillot turquoise. A la troisième sortie, le maillot a disparu.-Qu’elle agilité mon chéri, dit Cindy.-Ah..mais c’est sa faute..il me pince les boules.En effet, dans le dos de Stevens, on voit le visage d’Abou, mort de rire.-Aller, rit-il, appuie toi aux margelles, tu vas avoir te récompense, écarte toi.Stevens obéit. Il sent une main glisser entre ses cuisses, caresser les couilles, puis saisir le fifre en érection. Il le tire vers le bas, fait coulisser le long prépuce pour bien décalotter le gland, puis lui tape une branlette. Imaginant la scène, Cindy passe ses jambes du chaque côté du transat. Léna le remarque.-Cà t’excite hein, petite vicieuse, quitte ton maillot que je te calme. Voilà, c’est bien. maintenant, décalotte ton petit bouton.A l’aide de ses pouces, Cindy extrait le clitoris de sa capuche. Léna mouille son majeur, et doigte le petit organe. Cindy se tord sur le transat, en gémissant de plaisir. La jeune femme voit son mari embrasser Abou. Sa langue est littéralement aspirée par les grosse lèvres du black, tandis que les doigts de Léna la fouille, faisant couler la mouille et la cyprine sur le transat. la soirée s’annonce chaude.Le couple de blacks fait preuve d’imagination débordante à l’encontre de Stevens, aidé en cela pars Cindy. C’est Léna qui s’occupe personnellement de son dressage, gère ses tenues vestimentaires, réduites au strict minimum. Tablier court ouvert sur le derrière, sans rien dessous, ravissante mini jupe ultra courte, de laquelle dépasse le bout de la queue. Léna s’approche de lui, et glisse une main entre ses jambes.-Mince..fais voir, c’est quoi se fil qui dépasse, dit-elle güvenilir illegal bahis siteleri en tirant dessus.-Aie..aie..aie..c’est mon sifflet, hurle Stevens.-Oh la, sourit Cindy, la jupe est vraiment courte alors..oh pardon chéri..Léna a fixé un anneau à la base des couilles, pour les écarter du ventre, afin qu’elles soient plus accessibles.-Voilà, ce sera plus facile pour att****r ta petite grappe. Aller, au bain.Au bout de cinq minutes, Cindy entend son mari pleurer, demander pardon.Elle colle son oreille à la porte.-Tu ne peux pas te retenir, salaud, gronde Léna. Regarde ma main, elle est pleine de sperme, et ton bout, il est tout sale. Tu crois que j’ai que çà à faire.Tu veux que je te serre les noisettes?-Non..non..pas çà…s’il vous plait…pardon, je je ferai plus.-Tu sais que ce soir, Chérif vient saillir ta femme? Alors tu te coucheras gentiment par terre, OK?Une bonne partie de la nuit, Stevens assiste impuissant à l’accouplement de son épouse. Il entend gémir de plaisir sous les coups de queues incessant du jeune black, il la voit lui tailler des pipes.Une petite anecdote. Le lendemain matin, Stevens fait des mouvements sur la terrasse, pendant que Cindy a repris ses ébats amoureux avec son jeune amant. Il fait rouler ses pectoraux, toujours vêtu de son mini maillot.-Hey l’Apollon, quitte ce maillot ridicule, et viens voir ici.Stevens se retourne, et aperçoit Abou, assis au volant de son 4×4. Il s’approche en se demandant ce qu’il veut.-Regarde ce qu’il m’arrive, je peux pas aller travailler dans cet état.Stevens regarde par la vitre ouvert, et voit la bite d’Abou en pleine érection. Il a compris.-Ouvrez vôtre portière Monsieur, je vais vous soulager.-Mais enfin, tu peux bien te pencher, dit Abou.Stevens passe son corps par la vitre, et avale la quue tendue vers lui jusqu’aux couilles. Ses pieds sont dans le vide. C’est à ce moment que Chérif arrive, et découvre le grotesque tableau. Il glisse une main entre les cuisses de Stevens et tire les attributs vers le bas. D’abord les couilles qui ne forment qu’une boule à cause de l’anneau, puis le fifre.-C’est tout, s’esclaffe Chérif, ben dis dont.Mais la queue de Stevens devient toute raide. Avec deux doigts le jeune black la décalotte, et commence à lui taper une güvenilir bahis şirketleri branlette. On entend le culturiste râler de plaisir tout en taillant une pipe à Abou. Chérif quitte son bermuda, monte sur le marche pied du véhicule, et après avoir bien doigter le petit trou, le pénètre d’un violent coup de rein. Les jambes écartées du culturiste glisse sur la portière. Les trois hommes jouissent en même temps. de puissant jets de sperme giclent dans la bouche et le cul de Stevens, tandis que celui-ci se contente de se salir le gland. Puis, il est littéralement éjecté de la voiture, et atterrit sur le gravier. Des gouttes de sperme s’échappent encore du mat, mais aussi du petit trou.-A ce soir, dit Abou, reposez-vous, n’oubliez pas qu’on a une partouze, hein lopette.Le soir venu, les blacks exigent que le couple s’installa à quatre pattes sur le lit, pour les prendre en levrette. Ils les font placer de façon que l’un voit l’autre se faire pénétrer. Les deux blacks s’avancent la bite en érection, bien préparée par Léna. C’est Abou qui prend Cindy. L’accouplement peut commencer.-Mais il n’a pas de préservatif, s’offusque Stevens.-C’est moi qu’il lui ait demandé, répond Cindy, tout comme j’ai moi même arrêter la pilule. Tu n’aimerais pas avoir un petit bébé noir, monté comme son père.En vrai lopette, Stevens se soumet, et accepte tous les caprices de sa femme et des deux blacks. Le couple va se faire prendre toute la nuit. le pauvre Stevens la fini entre les pattes de Léna, subissants les pires sévices sexuels.Voilà maintenant cinq ans que la famille de sénégalais a déménagée. Avant de partir, Abou a laissé son empreinte. Un petit noir, âgé aujourd’hui, d’un peu plus de quatre ans, et qui laisse présager des atouts sexuels, à rendre encore plus ridicule ce de Stevens. Léna aussi à tenu à faire un geste, en offrant un coffret, avec à l’intérieur, un superbe gode ceinture, et un Plug.Deux fois par semaine, Cindy encule copieusement son mari, jouant avec sa petit nouille entièrement décalottée, le paralysant en le tenant par les couilles, toujours prisonnière dans leur anneau.Quant a Cindy, elle passe le plus clair de se nuits chez son nouveau voisin, garde chasse en retraite, vieux garçon endurcit, sur lequel elle a jeté son dévolu. Le sexagénaire s’avère être un fabuleux amant. Cindy se fait bouffer la chatte, se fait niquer, enculer, suce cette bite qui la fait gémir de plaisir. de la fenêtre, Stevens suit, en ombres chinoises, les ébats de sa jeune épouse en train de se le faire mettre. Il entend même quand alle hurle le prénom du garde chasse.

Ben Esra telefonda seni boaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

  • tags

Related Posts

Got Something To Say:

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

*
*